Sensations

Deep into the blue : Récit d’une escapade entre ciel et mer

posted by VR 18th mars 2016 0 comments
Deep into the blue: Story of a relaxing and refreshing escape

Ça y est, mes affaires sont prêtes ! Je me suis levée un peu plus tôt qu’à mon habitude ce matin, je ne peux tout simplement pas tenir en place. Je jette un dernier coup d’œil à mon panier de plage (celui tressé que j’ai acheté au marché de Goodlands) et tout à l’air d’être à sa place : crème solaire, paréo, serviette de plage, appareil photo… et mes lunettes de soleil, sur ma tête ! Je lance un regard furtif par la fenêtre de ma chambre, une pluie fine arrose l’horizon mais rien d’inquiétant. Je peux voir le catamaran ancré dans le lagon en face de l’hôtel, sa coque blanche éclatante et les touches d’orange vif contrastent avec les différentes nuances de bleu de la mer.

À l’abordage !

Deep into The Blue Catamaran
Il est 9h55, il me reste cinq bonnes minutes pour prendre mes affaires, fermer ma chambre et rejoindre les autres clients sur la plage de l’hôtel. C’est le point d’embarcation. Super pratique ! D’après ce que j’ai lu sur la brochure, le bateau peut accueillir une vingtaine de personnes mais au premier coup d’œil je pense que nous serons une dizaine à faire la balade aujourd’hui. Tant mieux, plus d’espace et plus de confort ! Le catamaran étant ancré à quelques mètres de la plage, nous embarquons dans une navette à moteur et nous nous retrouvons à bord du bateau joliment nommé Deep into the Blue, en moins de cinq minutes. La navette devra faire encore un aller-retour et nous serons tous à bord, prêts à lever l’ancre.

Je suis toujours très sensible aux premières impressions. Comme j’avais pu le remarquer de ma chambre, le catamaran est d’un blanc immaculé, très propre et à ma grande et merveilleuse surprise, une partie de l’embarcation est couverte, ce qui assurera de l’ombre pendant tout le trajet. Je ne serai donc pas obligée de m’enduire de crème solaire toute la journée. Et puis cela évitera à tout le monde, enfants comme adultes, de beaux coups de soleil. Une fois tout le monde à bord et gentiment installé sur les confortables sièges, Olivier, un des membres de l’équipage, nous fait part des consignes de sécurité et de l’itinéraire de l’excursion. Je commence à être sérieusement enthousiasmée.

C’est parti !

Temps parfait pour une croisiere en catamaran
Et nous voilà partis ! La pluie fine du matin a laissé place à un beau soleil qui relève toutes les couleurs du lagon et le vent nous épargne la sensation de chaleur. Direction « la case à poissons », comme l’appelle José, le doyen de l’équipage, pour une plongée avec les masques, palmes et tubas fournis par l’hôtel. Le site de plongée se trouve en face de Veranda Paul et Virginie, plus loin dans le lagon. J’enfile mon équipement et me jette à l’eau sans me faire prier. Je fais la rencontre d’une multitude de petits poissons charmants, et prends un plaisir énorme à nager librement dans un espace naturel si grand et si beau. Au bout d’une vingtaine de minutes, ceux qui s’étaient mis à l’eau se libèrent de leurs « pattes de canard » et remontent sur le bateau pour continuer la balade.

Cocktail sur le catamaran
Nous voguons maintenant vers la mangrove. Je tente une approche à l’avant du catamaran, en mode Titanic mais assise, et je laisse le vent fouetter agréablement mon visage, les jambes dans le vide. Au-dessous de moi, les magnifiques couleurs du lagon défilent à grande vitesse. Le bateau ralentit son rythme de croisière et nous pénétrons dans une lagune, calme et plate, telle une piscine naturelle. Le changement de décor est saisissant. Olivier nous propose de prendre un petit apéro pendant que José s’affaire déjà autour du barbecue. Pour ma part, je choisis un cocktail coloré sans alcool alors que mes camarades optent pour des boissons exotiques, au rhum bien évidemment ! C’est l’occasion d’échanger avec les autres clients de l’hôtel dans une ambiance conviviale et détendue.

Ilot Bernache
Les verres sont vides et il est temps de lever l’ancre pour se rendre à notre destination finale : l’îlot Bernache. À quelques minutes de là, un banc de sable, couvert de filaos et entouré de roches volcaniques, nous attend. José est arrivé à bout de sa mission grillade, Olivier a dressé le buffet et ils nous invitent à venir nous servir. La plongée et l’apéro ayant creusé les appétits, tout le monde a hâte de déjeuner. Je suis agréablement surprise par ce que je vois et encore plus par ce que je goûte : poisson et viande grillés accompagnés de salades de riz, de pâtes et de crudités. Simple, sain, savoureux et copieux ! Alors que certains se décident à explorer l’île après le déjeuner, d’autres préfèrent se reposer à bord… dont moi. J’en profite pour discuter un peu avec José dont la joie de vivre communicative m’a interpellée.

José

Jose et ses coequipiers
À bientôt 50 ans, José est un vrai loup de mer qui a grandi avec l’océan. Il allait pêcher avec son papa quand il était petit et travaille sur les catamarans comme celui-ci depuis presque 20 ans. Sur Deep into the Blue, c’est un vrai boute-en-train qui ne manque pas une occasion d’esquisser quelques pas de danse, entraînant des passagers dans son sillage. José c’est un rire, un sourire et une personnalité à part entière qui rend cette excursion vraiment singulière. Une belle rencontre !

Trêve de bavardages, José et ses coéquipiers doivent une nouvelle fois lever l’ancre et les voiles pour prendre le chemin du retour. Nullement fatigués par cette journée au soleil, les passagers se resservent un verre, montent le volume de la musique et se laissent aller à la danse, sous le regard ravi de José, bien entendu. Les tubes d’artistes mauriciens populaires s’enchaînent et chacun y va de son petit pas de sega (danse traditionnelle créole). Je fais quelques tentatives timides mais préfère rester observatrice et m’imprégner de l’atmosphère bon enfant qui règne, tout en gardant un œil sur l’horizon.

Nous ne tardons pas à rejoindre la plage de l’hôtel et c’est avec gaieté que tout le monde remercie l’équipage, se dit à bientôt et regagne sa chambre d’hôtel. Pour ma part, je garde un superbe souvenir de cette journée durant laquelle j’ai fait le plein de soleil, de mer et d’air marin. Je peux repartir l’esprit léger et les batteries rechargées à bloc !

Toutes les vacances ont leur histoire, vivez la vôtre « Into The Blue ».

You may also like

Leave a Comment