BonheurSouvenirs

Carnet de voyage : Nos aventures en terre mauricienne

25th octobre 2017 0 comments
Travel Diaries: Our adventures in Mauritius

Nomades numériques, explorateurs, conteurs, aventuriers… Le photojournaliste Robert Michael Poole et la « vloggeuse » Marcy Yu vivent une vie de rêve. Ils s’envolent vers des destinations lointaines, mesurent le temps grâce aux tampons sur leur passeport et vivent dans leurs valises. Attention : explorer leur compte Instagram risque de faire monter en vous une envie irrésistible de parcourir le monde.

Jour 1

Veranda Pointe aux Biches Ile Maurice

Nous entrons dans le monde merveilleux de Veranda Resorts en commençant par l’hôtel Veranda Pointe aux Biches… et nous sommes immédiatement séduits. Au check in, le personnel nous invite à laisser nos tongs à la porte (pour de vrai !). L’établissement propose un concept de vacances pieds nus et les empreintes de sable sur le sol de la réception ne semblent pas poser problème. Nous nous sentons tout de suite à l’aise. Nous sommes accueillis à la mauricienne, avec un cocktail tropical rafraîchissant au Sandy Lane Bar. Celui-ci est situé dans l’aile adulte de l’hôtel et s’ouvre sur une vue imprenable du lagon bleu clair.

Notre chambre est habillée de bleu marine et de blanc avec des meubles en bois clair. L’ensemble donne l’impression d’être sur un yacht. Avant même de défaire nos valises, nous jetons un coup d’œil à la terrasse : c’est ici que nous prendrons le café demain matin.

 

Jour 2

Temple hindou du village Triolet

La journée commence avec son lot d’aventures. Nous sortons des sentiers battus pour découvrir les environs. L’île est composée d’un fascinant mélange de cultures et la meilleure façon de l’explorer (et de s’arrêter pour goûter au « street food » local) est de se déplacer à vélo. Nous suivons notre guide local à travers les rues sinueuses de Triolet, le plus long village de l’île. Les vitrines des magasins sont peintes dans des teintes de rose, de vert, de violet et de rouge, avec des enseignes amusantes (écrites en gros caractères gras avec une typo ou deux). Ces mêmes couleurs se retrouvent sur le « grand shivala Triolet », un magnifique temple que nous avons la chance de visiter.

Après avoir goûté des samoussas farcis aux pommes de terre et aux herbes, nous nous dirigeons vers Mont Choisy, une célèbre plage bordée d’un lagon calme qui scintille lorsque les rayons du soleil se reflètent sur ses eaux émeraudes. Nous dégustons des ananas fraîchement préparés (découpés en gardant la partie dure des feuilles pour les manger comme un sorbet). Les mauriciens aiment arroser les ananas d’une sauce pimentée au tamarin. Ils suggèrent aussi de les tremper dans la mer pour obtenir une saveur salée-sucrée (une autre astuce locale.)

Dejeuner sur l'esplanade

Alors que nous regagnons l’hôtel, nous commençons à ressentir les effets de notre balade en vélo sous le soleil éclatant de Maurice : nous avons faim (et nous sommes un peu transpirants). Le repas est délicieux. Nous déjeunons sur l’esplanade en bois, en plein air. Le menu à la carte offre un grand choix de plats et pour être parfaitement honnête, nous avons eu du mal à nous décider. Nous consacrons notre après-midi au farniente au bord de la piscine et à la lecture, confortablement allongés sur nos transats de plage. Puis, direction le Seven Colours Spa en front de mer.

 

Jour 3

Croisiere en catamaran

Après avoir rempli nos assiettes de crêpes, de pâtisseries, de tranches de mangue fraîche et d’œufs au plat, nous prenons une navette vers Veranda Paul et Virginie à Grand Gaube, un village de pêcheurs pittoresque sur la côte nord-est. Là, nous embarquons à bord du catamaran de l’hôtel nommé « Deep Into the Blue ». Nous voguons vers l’îlot Bernache, une petite île au large de la côte nord. En chemin, nous ancrons le bateau dans un lagon bleu clair et enfilons nos masques et palmes pour explorer les fonds marins. L’eau est chaude et on aperçoit une multitude de poissons aux couleurs et motifs exotiques (les rayures et les pois semblent être la tendance du moment). Nous rejoignons l’îlot où un barbecue nous attend dans le sable et sous les filaos, avec au menu une spécialité locale : du poisson fraîchement pêché. Le décor est paradisiaque et nous y retournerions sans hésiter. Après le déjeuner, nous partons pour un petit tour de l’île avant de nous poser pour parfaire nos bronzages (l’eau étant peu profonde, vous pouvez vous allonger directement dans la mer).

 

Jour 4

Shopping au bazaar de Grand Baie

Nous sommes toujours un peu nostalgiques quand vient le moment de faire nos bagages et de partir… Mais après un rapide coup d’œil dehors, la météo semble au beau fixe et annonce une dernière journée fabuleuse. Nous prenons donc notre petit-déjeuner avant de visiter Grand-Baie, un village balnéaire voisin. Les vendeurs installent leur roulotte sur la plage, un homme coupe des noix de coco à l’aide d’une sorte de machette, des femmes vêtues de saris rose vif et dorés attendent sous l’arrêt de bus, des pirogues traditionnelles en bois vont et viennent aux côtés de beaux voiliers et de yachts. La ville se réveille tout doucement.

Peche du jour dans le nord de l'ile maurice

Nous visitons un temple rose vif situé de l’autre côté de la route, en face du lagon turquoise. Le soleil de midi fait briller la surface de l’eau. Nous entrons dans le bazar, au cœur de Grand-Baie. L’atmosphère (les vendeurs qui interpellent les passants, les gens qui bavardent et marchandent, le parfum enivrant d’encens et d’épices, les paniers tissés artisanaux…) provoque chez nous une sorte de surcharge sensorielle que nous embrassons avec enthousiasme. Nous achetons plusieurs paniers tissés colorés et nous dirigeons vers le marché aux poissons sur la plage. Les « banians » (personnes qui achètent le poisson directement aux pêcheurs pendant qu’ils déchargent leurs prises sur la jetée) négocient et vendent du poisson rouge vif et argenté.

Nous nous échappons de l’agitation ambiante pour regagner Veranda Grand Baie, un des fameux hôtels Veranda Resorts. Là, nous apprécions un narguilé sur l’esplanade. Dans quelques heures, nous survolerons le minuscule point vert qu’est l’île Maurice. En attendant d’embarquer, je consulte les prochains vols, avec l’espoir de revenir un jour.

[1] Ce journal de voyage est une œuvre de fiction, inspirée par les photos de Robert Michael Poole et de Marcy Yu, prises lors de leur séjour à Veranda Resorts.

You may also like

Leave a Comment